Bye bye Baïkal / Прощай Байкал

Suite des mises à jour, en différé...

Listvyanka-plage au printemps

Système de propulsion d'un podushka J'ai eu du mal à m'arracher aux rives du Baïkal et j'ai prolongé un peu mon séjour à Irkoutsk. Je suis retournée une 3e fois à Listvyanka avant de partir ; c'est facile, il y a toujours des marshroutkas au marché central et le trajet dure à peine une heure.

Cette fois, la glace avait suffisamment fondu pour qu'on ne puisse plus aller sur le lac à pied, mais il faisait bon sur la plage.

Mais pourquoi baignade interdite ???

Kubanskiy Kazatchiy khor : "Каким ты был"

J'ai savouré mes 2 derniers omuls frais fumés cuits à la vapeur, et j'ai poireauté pendant 1 heure avec les gens qui faisaient patiemment la queue pour une marshroutka dimanche soir,

Sibériens à la plage. L'été est presque là. en compagnie d'une guide francophone d'Irkoutsk que j'avais rencontrée 2 semaines auparavant à Uzuri, et d'un secouriste daghestanais qui avait le mal du pays.

Radik, le daghestanais, m'a appris que dans sa langue (le tabassaran, une des 14 langues officielles de cette petite république du Nord Caucase), il y a quarante cas de déclinaison. Avis aux amateurs : en voilà une destination intéressante pour un futur stage linguistique !

Paillotes sibériennes, shashlik et plov

Annexes

Commentaires

1. Le 18 mai 2016, 09h56 par Moi-même...

-- Pour info, à propos des 40 cas de déclinaison en tabassaran et dans quelques langues du Nord Caucase , j'ai trouvé une explication quelque part sur le web.

Un grand nombre de ces cas correspond à des "variantes" du cas locatif (ou prépositionnel en russe). On emboîte 3 suffixes indiquant successivement si le complément de lieu concerne une position ou un déplacement (où, de où, vers où), puis la direction (sur le côté, dessus, dessous, devant, derrière), puis le degré de proximité (tout près ou plus loin). En combinant ces 3 informations, on obtient 3x5x2 = 30 cas possibles, en mémorisant seulement 3+5+2 = 10 terminaisons. Facile !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet