Sur l'île d'Olkhon / На острове Ольхон

Dernière faille avant le retour à Khujir

J'ai finalement trimballé pour rien les 10 broches à glace que j'avais louées à Irkoutsk : chaque soir de mon petit périple, j'ai pu passer de la glace à un petit coin plus confortable sur l'île, un petit peu à l'abri du vent.

Huun Huur Tu & Malerija : "Эзир Кара"

La côte d'Uzur (crique du hameau d'Uzur sur la côte Est d'Olkhon)

Mais ça ne m'a pas empêchée, la fois où j'avais oublié de bien refermer toutes mes sacoches sous l'abside de la tente, de trouver les sacoches pleines de poussière et d'aiguilles de mélèzes le matin... En fait cette nuit-là, le vent n'était sûrement pas resté sagement au niveau 3 beaufort prévu la veille par la météo...

Une rue de Khujir

Village de Khujir vu du cap Burkhan.

Avant et après le tour de l'île, j'ai traîné à Khujir, le seul gros village d'Olkhon. On y trouve des magasins qui vendent, entre autres, de petites boîtes de filet d'omul mariné dont les couvercles fuient,

Khujir. Chez Nikita.

des hôtels ou maisons d'hôtes, et une plage confortablement aménagée au pied du rocher du Shaman.

Plage de Khujir. Pratique pour faire pipi à l'abri du vent

Khujir. Chez Nikita, le bistrot Dans les hôtels, les affichettes d'info sont plus souvent traduites en chinois qu'en anglais. Comme je lis le russe, j'ai quand même compris qu'il était explicitement interdit de rentrer sur les planchers ou parquets avec ses crampons, et de laver ses bottes dans la douche.

Je vous ai gardé les meilleures photos pour la fin :

Carte postale N° 2 bis : totems du cap Burkhan avec nuages bien rangés.

Le revoilà : l'arbre le plus photographié de Sibérie. Cap Burkhan.

Annexes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet