C'est parti ! / Поехали

C'est terrible, en une journée, je dépense à peu près tout le pétrole que j'ai patiemment économisé en me passant de voiture et de chauffage pendant le reste de l'année...

Natacha Morozova : "Улетай" (d'après Borodine)

Le changement d'avion à Moscou-Domodedovo s'est bien passé.

Avion S7, reconnaissable à sa belle livrée vert pomme, au départ de Domodedovo

Au contrôle de police, je suis tombée sur une jeune qui est devenue toute souriante quand je lui ai dit, en russe, que j'allais passer quelques semaines à Irkoutsk : c'est sa région natale. Le carton du vélo, que j'avais chargé autant que possible vu qu'il bénéficie d'un forfait vélo et n'est généralement pas pesé à Genève, n'a pas échappé au pesage à Moscou. La balance indiquait 22 kilos : ouf ! A 23 il aurait changé de tranche tarifaire...

Premier aperçu des rues d'Irkoutsk : isba et glaçon. J'ai ensuite attendu mon 2ème vol en trinquant avec un photographe portugais-mozambico-genevois qui partait faire un reportage sur les chamanes bouriates.

Le vol intérieur Moscou-Irkoutsk dure 2 fois plus longtemps que le Genève-Moscou. Je me sens déjà en Russie : plein de passagers quittent leurs chaussures chaudes dès qu'ils prennent place ; au casse-croûte on a de la kasha aux champignons et une salade de betterave.

Et à l'arrivée, tout le monde sort les vêtements chauds des sacs. Pourtant, il ne fait pas froid ce matin : -17.

-17°C à Irkoutsk début mars, le printemps arrive.

Annexes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet