12 mar. 2016

Listvyanka-plage / Листвянка-Пляж

Listvyanka est la station balnéaire la plus proche d'Irkoutsk : même en basse saison on y trouve moult boutiques et distractions pour touristes.

Esquimos, chocolats glacés ? Non, maïs bouilli.

Svetlana : "По морям"

Omul frais, omul fumé, omul séché, omul chaud, filet d'omul...

J'ai pu me gaver d' omul, poisson cousin de la féra et du lavaret, frais, servi légèrement fumé et cuit à la vapeur. Vraiment délicieux ! Et comme accompagnement, pour changer des pains cubiques industriels russes, j'ai pu acheter des nans au stand plov-shashlik du bistrot tadjik d'à côté.

A part les spécimens en peluche, je ne vous ramènerai probablement aucune photo de nerpa, le phoque d'eau douce du Baïkal.

Nerpy et matrïoshki

Interdit de photographier ceux qui font le spectacle au "nerparium", et dans le lac, ils ne sont pas rares mais en sortent juste pour respirer tous les quart d'heure. Les ours dorment jusqu'en avril, à part un malheureux qu'on peut regarder dans sa cage pour 20 roubles (environ 0,26€).

Autres distractions : à l'occasion d'un tournoi de curling,

Tournoi de curling

2 petits groupes folkloriques sibériens se produisaient sur la place du port,

Groupe folkorique sibérien

et j'ai eu le banya de mon gîte (pas cher, une colonie de vacances vide ! ) pour moi toute seule. Je ne suis quand même pas allée jusqu'à louer un quad, c'est plus rigolo à vélo.

Premiers pas sur la glace / Первые шаги на льду

Спецтехника au bord du Baïkal

Ah enfin, le voilà le Baïkal gelé. Mon appareil photo a eu chaud (au sens figuré, bien sûr) : j'ai réussi à le préserver d'un atterrissage trop brutal quand j'ai fait ma première chute sur cette belle glace. Mais pour l'instant vous vous contenterez de quelques photos du smartphone, je n'ai pas de quoi transférer les "vraies" photos.

Ivan Kupala : "Зимний" (album Родина)

L'Angara sort bu Baïkal pour aller se jeter dans l'Océan Arctique.

Limite glace-eau à l'embouchure de l'Angara Venant d'Irkoutsk, je suis naturellement arrivée par la route en montagnes russes qui longe l'Angara, unique rivière sortante du lac, et qui ne gèle jamais.

La transition entre les eaux de l'Angara et la glace enneigée du Baïkal est assez brutale. Chaque jour ou presque, de petits groupes de touristes sont conduits ici et boivent des thermos de thé à quelques mètres de la limite Baïkal / Angara.

Glace du Baïkal : ça glisse ! Dès qu'on est en amont de cette limite, la glace est épaisse, dure, dense et translucide. Les petites traînées blanches sur la photo ne sont pas de rayures ni des bulles, mais de petits grains de neige emportés par le vent. Le machin noir arrondi, c'est un bout de mes bottes super-confortables.

Port de Litsvyanka : bateaux à quai et voiture sur le lac

Le Baïkal a beau avoir son micro-climat un peu moins continental que les régions voisines (un peu moins froid l'hiver, un peu moins chaud l'été), comme il est bien venté, on a vite l'impression qu'il fait frais, pour ne pas dire froid. Je crois que je vais rester près des rives : il devrait y avoir plus de coins photogéniques (et abrités du vent)...

Cabine de plage à parois translucides

A Listvyanka, j'ai pu admirer quelques sculptures pas particulièrement fines, mais que des blocs de glace aussi massifs restent translucides m'impressionne.

Beau glaçon sculpté à Listvyanka

Je me demande avec quoi ils ont coupé la glace.

Entrée de Listvyanka: pub pour le Baïkal

page 2 de 2 -