La mosquée de Vladikavkaz, construite entre 1900 et 1908. Deux jeunes femmes ossètes sur un banc le long du Terek, près de la mosquée de Vladikavkaz Eglise orthodoxe dont j'ai oublié le nom, sur les hauteurs de Vladikavkaz Deux vieux ossètes trinquant à la vodka sur un banc le long du Terek, près de la mosquée de Vladikavkaz

Vous l'avez reconnu entre les 2 grands sapins (en fait des épicéas) ? Eh oui, c'est Lénine.

Magomed Dzybov : "Прощай Кавказ"

Lors de notre dernier passage à Vladikavkaz, on a brièvement visité la grande mosquée en chantier de rénovation, une église arménienne près de la voie de tram, une église orthodoxe perchée au-dessus de ruelles tranquilles, 2 boutiques de souvenirs qui se courent après, et, comme à chaque passage dans la ville, notre restaurant préféré, la tchaïkhana Lookoom, et son agréable terrasse le long de Prospekt Mira, la grande (et unique) rue piétonne où passe le tram.

Vladikavkaz, prospekt Mira. Au fond, la montagne Gora Stolovaya.

On n'a pas goûté toute la carte, mais on en a exploré une bonne partie, et ma foi c'était bien bon. Un des serveurs, Aleksandr, a tenu à s'occuper de nous encore une fois, pour pratiquer un peu son anglais. On pouvait se débrouiller en russe avec ses collègues, mais il y a tellement peu de touristes étrangers anglophones qu'Aleksandr voulait s'entraîner avec nous.

Dzhondzholi mariné La seule colle qu'on lui a posée, c'était de nous trouver le nom de la plante marinée qui accompagnait notre кучмачи (koutchmatchi), une délicieuse recette géorgienne avec, entre autres ingrédients identifiés, foie de volaille, oignon, ail, grenade et coriandre frais. On n'en saura pas plus que son nom local, le джонджоли (dzhondzholi) : les Russes lui ont conservé son nom géorgien. C'est une plante sauvage du Caucase dont le goût ressemble un peu au câpre. J'avais vu les Kurdes ramasser une plante apparemment similaire dans les montagnes du nord-ouest de l'Iran.

Quand on a expliqué à Aleksandr que ce serait notre dernier repas ici car nos vacances se terminaient, il nous a répondu que c'était aussi sa dernière soirée ici : Aleksandr est un jeune étudiant en job d'été, il va commencer ses études en informatique.

Vladikavkaz, capitale d'Ossétie du Nord - Alanie. Un balcon dans un quartier qui fut un jour cossu

Le lendemain, après avoir profité une dernière fois du copieux buffet petit-déj de l'hôtel, on n'a eu qu'à porter nos bagages sur la place de la gare toute proche pour trouver un taxi partagé entre les minibus pour Beslan, localité de l'aéroport de Vladikavkaz et siège d'une sanglante prise d'otage pendant la guerre de Tchétchénie, en 2004.

Vladikavkaz. Voiture-café au centre-ville

Un conducteur attendait justement 2 derniers passagers pour partir en direction de Tbilissi. Il a sanglé mon chariot-pulka sur sa galerie de toit, et en route. Le passage de frontière Russie / Géorgie a été bien plus rapide au retour.

Le taxi fait une pause entre Verkhniy Lars et Kazbegi. Face au parking, des colonnes de basalte.