Gaukhartas : "Казагым-ай"

Au pied du col Alasa, on peut bifurquer vers l'est sur un bout de route toute neuve qui se transforme en piste après une dizaine de km.

Entrée du parc national du Canyon de Charyn. Mon ticket d'entrée est à 752 KZT, un peu moins de 2€

Elle mène à un des sites naturels classés du Kazakhstan : le parc national du canyon de Charyn. Contrairement à la steppe plutôt aride qui l'entoure de toutes parts, ce canyon n'est pas très étendu, mais il est très photogénique.

Soldat kazakh en tenue de camouflage. Il y avait des exercices de tirs à environ 20 km en amont

Après le poste de garde où on paie un ticket d'entrée, on tombe sur une enfilade de 2 ou 3 parkings avec vue sur le canyon ; des camping-car 4x4 de touristes y sont postés, ainsi qu'un marchand ambulant de boissons fraîches.

Nous étions au bord du gouffre, mais depuis, nous avons fait un grand pas en avant

Ensuite, à pied ou à vélo, on peut descendre jusqu'à la rivière Charyn, en passant par la "Vallée des châteaux".

Un des accès à la vallée des Châteaux

Le tronçon amont de la piste est VRAIMENT raide... Le tronçon raide en début de descente est impressionnant, surtout quand on pense qu'il va falloir le remonter, ou plutôt, qu'il va falloir remonter le tricycle et les sacoches au retour...

Mais assez vite, la pente s'adoucit et la piste serpente entre des blocs et des colonnes rocheuses sculptées par l'érosion. Magnifique avec l'éclairage de fin d'après-midi, et pas mal aussi en début de matinée.

Même sans filtre polarisant (perdu dans les Tian-Shan...), en fin d'après-midi c'est chouette !

C'est un vrai festival, et admirer tout ça en se laissant glisser sur une chaise longue, c'est magique ! OK, la piste est un peu ensablée et il faudra pousser au retour, mais peu importe...

Après le tronçon raide, ça devient très agréable de rouler vers l'aval de la vallée des châteaux

Et tout en bas, on trouve des arbres, une aire aménagée avec quelques bungalows et yourtes de location, un café-restaurant, des emplacements pour quelques tentes, et même une mini-plage.

La mini-plage à 2 pas du camping, au fond du canyon de Charyn

C'est tellement chouette que j'y ai passé quasiment 2 jours, en compagnie de Géraldine et Erwan, et Aurélie-Anne et Daniel, respectivement cyclo- ou pédi-voyageurs belges et canadiens.

Ca fait du bien de se rafraîchir dans le lit de la rivière Charyn

Je me suis baignée, et j'ai remonté mes grosses sacoches un jour, en profitant d'un tronçon desservi par une navette-taxi Lada Niva 4x4,

Canyon de Charyn. Navette-taxi Lada 4x4 et touristes dans la vallée des Chateaux

puis mon trike le lendemain, après une nuit tranquille dans un des petits bungalows. Tout remonter en une fois, ça aurait été rude...

En passant à pied, on peut plus facilement explorer les recoins de la vallée

J'ai récupéré mes sacoches à la cahute des gardiens, et en route pour Zharkent. En effet, après avoir bavardé avec 2 familles uygures rencontrées par hasard dans le canyon, j'ai décidé de changer d'itinéraire.

Bloc sculpté et bousculé par l'érosion. Combien de temps tiendra-t-il encore ???

Au lieu de revenir à Almaty par la petite route de montagne entre le lac Bartogay et la plateau d'Assy, un peu au nord de la frontière kyrgyze, je reviendrai en faisant une boucle par Chundzha, Zharkent, le parc national Altyn Emel et le lac de barrage de Kapchagay. Un peu à cause des prévisions météo (grosses averses prévues en montagne), et un peu pour découvrir ces Uygurs dont je ne connaissais pas grand chose.