Derbent est la deuxième plus grande ville du Daguestan, et, depuis qu'elle est russe, la plus ancienne ville de Russie. Ah non, pas tout-à-fait : troisième ville du Daguestan.

Vue sur Derbent depuis la citadelle Naryn Kala

La deuxième plus grosse ville est maintenant Khassavyourt, dans la plaine au nord, tout près de la Tchétchénie.

Derbent. Porte Orta Kapi

Au fil des siècles, Derbent a appartenu à tous les empires qui se sont disputé la région, sous divers noms faisant référence à son rôle de Porte : la Barrière en persan (Darband, origine de son nom actuel), la Porte des portes en arabe, la Porte de fer en turc...

Interprète non identifié : "В моём сердце" (musique azérie du Dagestan)

Derbent. Aux portes de la vieille ville.

La ville compte une importante minorité azérie, et on sent un peu plus l'influence persane que dans le reste du Daguestan.

La mort de l'imam Hussein, privé d'eau avant d'être exécuté, marqua le début du schisme entre Chiites et Sunnites

Outre des mosquées chiites, on trouve davantage de douchettes dans les WC :-) .

Marché central de Derbent

C'est dans un petit restau azéri de Derbent qu'on m'a dit pour la deuxième fois que j'avais acquis le statut de star locale, grâce à mon tricycle et à diverses photos ou vidéos publiées sur internet par des Daguestanais qui m'avaient rencontrée. Si vous les trouvez, faites-moi signe : je ne les ai pas vues, même en cherchant avec quelques mots-clé russes.

Derbent. Dans les ruelles de la vieille ville.

J'ai flâné dans la vieille ville, située entre les anciens remparts. Les murs de pierre sont mis en valeur par d'élégants assortiments de gazoprovod typiques de l'empire soviétique.

Derbent. Assortiment de gazoprovodov

Pierres de Derbent truffées de coquillages Macadam ou béton de Derbent truffé de coquillages Une particularité : ces pierres sont truffées de coquillages, on en trouve même dans le béton et le macadam.

Ruelle de la vieille ville de Derbent

Une famille lezguienne m'a invitée à prendre un thé, généreusement accompagné de tchudu (чуду).

Pause-thé sous le préau d'une maison de la vieille ville à Derbent

Le papi m'expliquait qu'ils vivaient confortablement malgré sa modeste retraite car ses 2 filles, dont une dentiste, travaillent à Moscou. Mais la récente réforme des retraites va faire baisser leur niveau de vie, et la cote de Putin...

Derbent, remparts sud et citadelle Naryn Kala

J'ai bien sûr visité la forteresse Naryn Kala et ses fameux remparts qui descendent de la montagne vers la mer.

Un des cimetières de Derbent, au sud de la vieille ville

Ils barraient la route entre ce qui est maintenant la Russie et l'Azerbaïdjan (la frontière actuelle est à une quarantaine de kilomètres au sud). Un site à voir tôt le matin de préférence.

Derbent, vue de la citadelle Naryn Qala.

En redescendant, j'ai visité une ancienne église arménienne transformée en musée de l'artisanat. Plusieurs tapis tabasaran étaient exposés, ce sont les plus réputés du pays.

Derbent, remparts nord

Enfin, j'ai testé 2 plages, dont une à éviter, près de la conserverie... Il faut aller au nord de la ville pour trouver de l'eau plus propre.

Bain à remous dans la Caspienne